• Allergie au lait : la guérison ?/Dairy allergy : healing ?

    Allergie au lait : la guérison ?Guérir d'une allergie alimentaire, est-ce possible? Dans certains cas oui, c'est mon cas. Je voudrais ici apporter mon témoignage. Attention je ne prétends pas détenir la "vérité", la solution pour tout le monde.

    Mais tout d'abord revenons aux sources lirehttp://leblogdelarose.eklablog.com/ma-cuisine-sans-lactose-sans-produit-laitier-my-cooking-lactose-free-d-a174287732

     

    Cure a food allergy, is it possible? In some cases yes, that's my case. I would like to give my testimony here. Becareful. I do not pretend to hold the "truth", the solution for everyone...

     

    Bien sûr c'est encore avec prudence, que je parle de guérison, tant je suis surprise de ne plus avoir les mêmes symptômes. C'est peut-être une rémission ou simplement l'acquisition d'une certaine tolérance. Mais enfin, après plusieurs tests, il semble que la digestion des produits laitiers (je n'ai pas essayé le lait de vache ni les yaourts, je crois que j'en ai été sevré!) ne déclenche plus le jour d'après, des symptômes allergiques de nez qui coule et éternuements.

    Pendant deux ans, j'ai réussi bon an mal an à ne pas manger de produits laitiers. Le défi à relever a été de taille, car chaque jour je découvrais un nouveau produit qui déclenchait une crise le lendemain, à cause de traces de lait...

    On dit souvent "c'est un mal pour un bien". C'est vrai, je n'ai jamais autant innové en cuisine pour essayé de compenser le manque des laitages. Mais, élevée en Normandie, avec les produits de la ferme, c'était dur de résister aux aliments tant appréciés dans mon enfance.

    Et puis un jour, j'ai découvert qu'en prenant un antihistaminique le jour de la prise alimentaire avec le produit à base de lait/beurre/fromage, je pouvais en manger sans avoir de crise ou presque. Par contre, les douleurs articulaires dans les pieds, elles, ont réapparu dès la reprise des aliments en question. Les rhumatismes seraient donc liés aux produits laitiers ?yes

    Privée de ces aliments interdits, j'ai commencé donc à faire souvent des accrocs au régime #dairy free. Mais, prendre tous les jours ou presque un antihistaminique n'était pas super cool. J'ai donc continué à surfer et surfer sur internet pour trouver des solutions, des pistes pour guérir.

    LE POUVOIR DE GUERISON EN NOUS

    J'ai tout d'abord été interpellé par les témoignages sur youtube, concernant le jeûne et notre pouvoir d'autoguérison. Certains organisateurs de séjour dans ce but, préconisent un jeûne assez long pour que les cellules se régénèrent.

    Le jeûne long est difficile, surtout quand on ne vit pas seul, le plus long que j'ai fait est de six jours il y a quelques années de cela. Puis, en cherchant des informations en général, j'ai découvert qu'en pratiquant le jeûne intermittent, le même processus se déclenchait. C'est donc tout récemment, en juin que j'ai commencé à le pratiquer. Tout d'abord en supprimant le petit-déjeuner et puis certains jours en ne mangeant que le soir. Je ne pourrais pas dire combien de fois par semaine je l'ai fait mais cela a été assez régulier avant le mois d'août.

    LA DECOUVERTE DE L AYURVEDA

    Cet été, un peu par hasard, je suis tombée sur un site extrêmement intéressant et très bien fait  http://la-voie-de-l-ayurveda.com, c'est en lisant plusieurs articles que j'ai eu envie d'essayer d'appliquer l'ayurveda dans l'alimentation.

    Ce que j'ai retenu est surtout que, pour avoir une bonne santé et prévenir les maladies, il est important d'entretenir son "feu digestif" ou agni. En cas d'une baisse ou d'un trop plein d'énergie,  maladies ou allergies peuvent survenir. "Tiens tiens", je me suis dit. Mais c'est pour moi !

    Dans un article lu sur ce site, l'auteur insiste sur l'importance des épices et donne même la recette d'un "churna", mélange d'épices spécifiques selon notre type, notre "dosha".

    Ni une ni deux, j'ai fait le test gratuit trouvé sur internet pour savoir à quel dosha j'appartenais. Puis, je me suis mise à trouver les épices en question. Celles qui me manquaient, je les ai trouvées sur  https://www.satnam.de 

     

    Etrangement j'aimais celles-ci, la cannelle particulièrement ou en tout cas elles ne m'ont pas déplu en mélange.

    En outre, j'ai essayé de favoriser les aliments recommandés pour mon "dosha" kapha. Voilà, cela fait un mois et demi de cela. Mon système digestif stimulé (le curcuma et le gingembre notamment sont régénérants ) s'est rétabli.

    Donc, je résume : sevrage complet pendant deux ans, reprise des produits laitiers avec antihistaminique, jeûne intermittent pendant plusieurs semaines et pour finir appliquer l'ayurveda dans son alimentation. Saupoudrer tous les jours un plat avec son mélange d'épices personnalisé et favoriser les légumes et aliments propres à son "dosha" pendant le temps qu'il vous plaira.

    J'espère vraiment que pour un certain nombre d'entre vous ce témoignage vous apportera des pistes voire même des petites victoires. En tout cas, c'est une leçon, les laitages parce qu'omniprésents dans les produits du commerce deviennent toxiques. J'en remange mais avec parcimonie...

     

    Translation using a translator corrected by me

    Of course it's still with caution that I speak of healing, so much I am surprised to no longer have the same symptoms. It may be a remission or simply the acquisition process of tolerance. But finally, after several tests, it seems that the digestion of dairy products (I didn't try cow's milk or yogurts, I think I was weaned!) does not trigger the day after, allergic symptoms with sneeze and raining nose.

    During two years, I managed year in year out not to eat dairy products. The challenge was important, because every day I discovered a new product that produces a crisis the next day, because of traces of milk ... Do you know the expression misfortune is sometimes opportunity in disguise ? It's true, I've never innovated so much in cooking to try to compensate for the lack of dairy products.

    But, raised in Normandy, with the products of the farm, it was hard to resist the foods so much appreciated in my childhood. And then one day, I found that by taking an antihistamine tablet the same day the food with the milk / butter / cheese product was eaten, I have no crisis or almost nothing. On the other hand, articular pains in the feet, reappeared as soon as the food in question was taken. Rheumatism would be linked to dairy products ?

    Deprived of these banned foods, I started to make often snags to diet #dairyfree. But, taking an antihistamine every day was not very cool. So I continued to surf and surf on the internet to find solutions, ways to heal.


                          THE POWER OF HEALING IN US

     

      At first, i felt concerned by the testimonials on video youtube, about fasting and our power of self-healing. Some organizers of stays in this purpose, advocating a fast enough long helps cells to regenerate. Long fasting is difficult, especially when you are not living alone, the longest I have done is a six days fast, a few years ago.
    Then, looking for information in general, I discovered that by practicing intermittent fasting, the same process was triggered.
    So it's only recently, in June that I started practicing it. First by removing the breakfast and then some days by eating only in the evening. I could not say how many times a week I did it but it was pretty regular before the month of August.
     
                            THE DISCOVERY OF AYURVEDA
     
    This summer, a little by chance, I came across an extremely interesting site and very well done http://la-voie-de-l-ayurveda.com, after reading several articles, I wanted to try to apply ayurveda to the diet. What I have learned is that in order to have good health and prevent diseases, it's important to maintain your "digestive fire" or agni.
    In case of a lack or too full energy, diseases or allergies can occur. "Hold on," I said to myself. But it's for me! In an article read on this site, the author insists on the importance of spices and even gives the recipe for a "churna", a mixture of specific spices according to our type, our "dosha". Immediately, I did the free test found on the web to know which dosha corresponds to me.
    Then I started to find the spices in question. The ones I missed, I
    found them on https://www.satnam.de

    Strangely I loved them, cinnamon especially or in any case they did
    not dislike me in mixture. In addition, I tried to promote the foods recommended for my Kapha "dosha". Here it is, a month and a half ago.

    My stimulated digestive system (curcuma and ginger are especially regenerating) has recovered. So, I summarize : complete weaning for two years, recovery of dairy products with antihistamine, intermittent fasting for several weeks and finally apply ayurveda in its diet. Sprinkle a dish every day with your personalized spice mix and eat the vegetables and foods that are typical of your "dosha" for as long as you like. I really hope that for a number of you this testimony will bring you leads or even small victories. In any case, it's a lesson, dairy products because of their omnipresence in trademarked products become toxic.
    I eat dairy again but sparingly ...

     

     

     

     

     

     
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :